Rendez-vous le 19 avril prochain pour assister à une formation unique en France dédiée aux personnes travaillant dans ou au profit d’un OIV.

Cette formation vous sera dispensée par notre équipe d’experts consultants issus d’institutions de sécurité nationale.

Après cette journée, vous en saurez plus sur la législation, la méthodologie et les modalités d’examens des plans de sécurité et de protection, et serez en mesure de :


✅ Connaître le contexte réglementaire
✅ Analyser les vulnérabilités d’une infrastructure vitale
✅ Élaborer et mettre en place un PPP
✅ Analyser les failles de continuité d’activité d’une infrastructure vitale
✅ Identifier les centres et fonctions critiques d’une infrastructure vitale
✅ Ébaucher les grandes lignes d’un PCA

Prochaine formation le mardi 19 avril, réservez rapidement votre place en remplissant le formulaire ci-dessous :

📩 Contact : Hugo FIORA
🎓 Nombre de places limité à 15
💶 Tarif : 900€ HT/stagiaire

    * Les astérisques indiquent les champs obligatoires.

    Vous avez raté Les rencontres de la crise en septembre dernier ?

    Vous étiez avec nous pendant ces rencontres et vous souhaitez assister à d’autres débats cette année ?

    Rendez-vous sur Livestorm le 10 mars 2022 pour assister au Risk Summit et retrouvez Louis Bernard, Directeur Général et Fondateur de Crisotech, lors de la table-ronde « Comment organiser la résilience d’une organisation en temps de crise, les leçons de la pandémie » de 10h15 à 11h15.

    La résilience, c’est la leçon de la crise Covid 19. Comment l’organiser ? Comment la préparer ? Comment
    la mettre en œuvre ?

    Pour répondre à ces questions, Louis Bernard interviendra aux côtés de :

    – Jérémie MICHEL, Avocat en droit social et contentieux

    – Thibaud B. Information Security Officer chez Oodrive

    – Julien Dreano, RSSI Groupe chez Framatome

    Plus d’infos/Inscription

    Le Risk Summit édition 2022 est l’évènement dédié à la gestion des risques avec une approche pluridisciplinaire pour croiser les regards et les savoirs d’experts français et internationaux issus du monde de l’entreprise, de la politique, de la recherche et de l’éducation afin d’échanger sur une problématique commune : « Le management des risques dans l’ère post-covid ».

    Le 27 septembre dernier a eu lieu au théâtre de la Madeleine, la 15ème édition de la cérémonie des Trophées de la Sécurité, organisée par Republika Sécurité & Sûreté récompensant les projets portés par les acteurs issus du domaine de la sécurité/sûreté.

    Le projet Médaille d’Or pour le projet « Intrusion Game »

    Crisotech en collaboration avec Naval Group remporte la Médaille d’Or des Trophées de la Sécurité édition 2021, dans la catégorie co-construction d’un service entre un grand groupe et une PME pour le projet commun « Intrusion Game ». Il s’agit d’un test grandeur nature avec la mise en place d’une intrusion sur le site Naval Group Ollioules dans le Var par les employés de Crisotech qui ont tenté de déjouer certaines mesures de sûreté élaborées par le groupe.

    Voici quelques exemples de scénarios testés en réel sur site :

    • Tenter un accès sur site sans badge ;
    • Réaliser des prises de vue extérieures ;
    • Tenter un accès en zone sensible derrière un collaborateur autorisé ;
    • Laisser accessible une clé USB piégée.

    Cette simulation a permis, via un vecteur de sensibilisation innovant, de sensibiliser l’équipe sûreté de l’établissement Naval Group sur les enjeux de la protection de l’information ainsi que sur la sûreté du site en plus de permettre une prise de conscience accrue des dangers d’intrusion sur site.

    Cet intrusion game s’est également accompagné d’une simulation de gestion de crise permettant à Naval Group de découvrir ses forces et ses faiblesses en matière de sûreté.

    Ce projet place définitivement l’humain au cœur du dispositif pour sensibiliser les collaborateurs et se prémunir de l’espionnage industriel !

    Le domaine spatial comme nouveau « champ de menaces »

    L’Espace se présente aujourd’hui comme un enjeu stratégique majeur pour les Etats et, comme un milieu de confrontation militaire à l’instar de l’espace cyber ou encore du milieu terrestre. Les conflits spatiaux reposent principalement sur l’attaque des satellites de communication ou de renseignement avec des conséquences qui pourraient être considérables pour l’Etat qui en serait victime.

    En ce sens, la France renforce depuis plusieurs années son arsenal spatial et intègre la stratégie spatiale comme une composante à part entière de sa stratégie militaire globale.

    Un exercice militaire spatial apparaît dès lors comme nécessaire afin de tester les capacités de défense françaises dans ce nouveau champ de menaces.

    Une simulation jamais créée en Europe, scénarisée par Crisotech

    L’exercice Aster X – en référence au premier satellite français lancé en 1965 et au guerrier gaulois de bande dessinée – constitue un test stress des systèmes des armées de l’Air et de l’Espace. Il vise également à évaluer les capacités de protection des satellites français.

    Cet exercice militaire qui s’est tenu au Centre national d’études spatiales (CNES) à Toulouse a eu pour scénario principal une situation de crise entre deux puissances : l’une doté de capacités spatiales et l’autre bénéficiant d’un accord d’assistance militaire avec la France. Et, de cette crise découle un ensemble d’évènements spatiaux menaçants à l’instar de l’introduction de débris dangereux dans l’atmosphère.

    Cet exercice a nécessité près d’un an de préparation pour l’équipe de Crisotech afin de créer un scénario complexe et réaliste d’un conflit spatial.

    Grégoire Romatet, directeur des opérations à Crisotech vous en dit plus sur la réalisation de cette simulation inédite !