Le 27 septembre dernier a eu lieu au théâtre de la Madeleine, la 15ème édition de la cérémonie des Trophées de la Sécurité, organisée par Republika Sécurité & Sûreté récompensant les projets portés par les acteurs issus du domaine de la sécurité/sûreté.

Le projet Médaille d’Or pour le projet « Intrusion Game »

Crisotech en collaboration avec Naval Group remporte la Médaille d’Or des Trophées de la Sécurité édition 2021, dans la catégorie co-construction d’un service entre un grand groupe et une PME pour le projet commun « Intrusion Game ». Il s’agit d’un test grandeur nature avec la mise en place d’une intrusion sur le site Naval Group Ollioules dans le Var par les employés de Crisotech qui ont tenté de déjouer certaines mesures de sûreté élaborées par le groupe.

Voici quelques exemples de scénarios testés en réel sur site :

  • Tenter un accès sur site sans badge ;
  • Réaliser des prises de vue extérieures ;
  • Tenter un accès en zone sensible derrière un collaborateur autorisé ;
  • Laisser accessible une clé USB piégée.

Cette simulation a permis, via un vecteur de sensibilisation innovant, de sensibiliser l’équipe sûreté de l’établissement Naval Group sur les enjeux de la protection de l’information ainsi que sur la sûreté du site en plus de permettre une prise de conscience accrue des dangers d’intrusion sur site.

Cet intrusion game s’est également accompagné d’une simulation de gestion de crise permettant à Naval Group de découvrir ses forces et ses faiblesses en matière de sûreté.

Ce projet place définitivement l’humain au cœur du dispositif pour sensibiliser les collaborateurs et se prémunir de l’espionnage industriel !

Le domaine spatial comme nouveau « champ de menaces »

L’Espace se présente aujourd’hui comme un enjeu stratégique majeur pour les Etats et, comme un milieu de confrontation militaire à l’instar de l’espace cyber ou encore du milieu terrestre. Les conflits spatiaux reposent principalement sur l’attaque des satellites de communication ou de renseignement avec des conséquences qui pourraient être considérables pour l’Etat qui en serait victime.

En ce sens, la France renforce depuis plusieurs années son arsenal spatial et intègre la stratégie spatiale comme une composante à part entière de sa stratégie militaire globale.

Un exercice militaire spatial apparaît dès lors comme nécessaire afin de tester les capacités de défense françaises dans ce nouveau champ de menaces.

Une simulation jamais créée en Europe, scénarisée par Crisotech

L’exercice Aster X – en référence au premier satellite français lancé en 1965 et au guerrier gaulois de bande dessinée – constitue un test stress des systèmes des armées de l’Air et de l’Espace. Il vise également à évaluer les capacités de protection des satellites français.

Cet exercice militaire qui s’est tenu au Centre national d’études spatiales (CNES) à Toulouse a eu pour scénario principal une situation de crise entre deux puissances : l’une doté de capacités spatiales et l’autre bénéficiant d’un accord d’assistance militaire avec la France. Et, de cette crise découle un ensemble d’évènements spatiaux menaçants à l’instar de l’introduction de débris dangereux dans l’atmosphère.

Cet exercice a nécessité près d’un an de préparation pour l’équipe de Crisotech afin de créer un scénario complexe et réaliste d’un conflit spatial.

Grégoire Romatet, directeur des opérations à Crisotech vous en dit plus sur la réalisation de cette simulation inédite !